Les personnels d’inspection en France au XIXe siècle (1802-1914) : Entre affirmation des prérogatives de l’État et réalités scolaires locales

tra l'affermazione delle prerogative dello Stato e le realtà scolastiche locali

  • Jean-François Condette COMUE-Lille-Nord-de-France
##plugins.pubIds.doi.readerDisplayName## https://doi.org/10.4454/rse.v5i1.99

Abstract

On assiste en France, sur le long XIXe siècle, à l’affirmation progressive des prérogatives de l’État enseignant, par la mise en place d’un système éducatif plus hiérarchisé et plus cohérent. Les personnels spécialisés d’inspection que sont les inspecteurs généraux (1802) et les inspecteurs primaires (1835), aidés par les recteurs d’académie (1808) et les inspecteurs d’académie (1808) aux missions plus larges, imposent peu à peu un cadre national strictement défini à l’activité enseignante. Par leurs inspections, par leurs interventions formatives, par les textes officiels qui définissent précisément l’activité scolaire et universitaire, l’École d’État s’impose et avec elle la diffusion d’une culture nationale. Mais cette affirmation d’une culture et d’un cadre scolaire communs rencontre de nombreuses oppositions sur le terrain. C’est souvent plus avec les autorités locales, que contre elles, qu’un équilibre se crée dans la gestion au quotidien de l’École, des accommodements pouvant être pris avec les spécificités locales lorsqu’elles ne remettent pas en cause les priorités nationales.

Pubblicato
2018-06-04
Come citare
CONDETTE, Jean-François. Les personnels d’inspection en France au XIXe siècle (1802-1914) : Entre affirmation des prérogatives de l’État et réalités scolaires locales. Rivista di Storia dell‘Educazione, [S.l.], v. 5, n. 1, giu. 2018. ISSN 2384-8294. Disponibile all'indirizzo: <https://rivistadistoriadelleducazione.it/index.php/RSE/article/view/99>. Data di accesso: 15 nov. 2018 doi: https://doi.org/10.4454/rse.v5i1.99.
Sezione
Dossier monografico